Obama va t-il chez Ikea ?

L’investiture du nouveau Président approche, et on ne compte plus les récupérations de cet évènement qui ferait entrer les Etats Unis dans une ère de changement.

Ikea, la fameuse marque suédoise, l’a bien compris en lançant le site évènementiel Embrace change 09 : vous pouvez aménager votre propre bureau ovale (de la Maison Blanche) avec les meubles Ikea !

Voici mon bureau, certes je ne suis pas un grand décorateur mais notez le clin d’oeil au chien bushiste Barney qui lui, hélas, doit quitter le bureau ovale. J’ai pensé qu’un lit double pour les filles du nouveau Président était nécessaire pour le changement, car pourquoi seule Michelle devrait elle garder les enfants ?

ikea1

Ikea va plus loin en proposant de se joindre à un vrai « mouvement » pour « faire entendre sa voix sur la réforme intérieure »… en partageant avec la Maison Blanche sa vision de ce que doit être l’aménagement du Président

ikea2

A part cela, le blog Sitoyen se met en vacances une quinzaine de jours. Et à partir de février, les liens entre Sitoyen et le blog Netpolitique se resserreront plus encore, car j’aurai la chance et l’honneur de publier et cross-poster sur ce blog référence du web politique.

A ne pas rater d’ici là :

> L’excellente initiative de crowdsourcing de l’analyse du buzz Lefebvre par ReadWriteWeb. J’ai presque hâte de rentrer pour découvrir le résultat.

> L’étude de Terra Nova sur les innovations de la campagne américaine, en association avec la Netscouade, Spintank, Ipol et autres. La conférence de presse a lieu ce lundi. Au vu des talentueux participants de la mission, le résultat sera sans doute passionnant pour comprendre le mystère de Barack 2.0

Publicités

16 janvier 2009. Étiquettes : , . Corporate, USA. 1 commentaire.

Les mots clés politiques 2008 les plus recherchés sur Google

Comme chaque année, Google publie son bilan « Zeitgeist », qui donne le top des recherches effectuées sur son moteur.

Pas de surprise sur les recherches netpolitique  : Obama sort grand vainqueur, bien que détrôné un moment au mois de septembre par Sarah Palin qui détient la première place toutes requêtes confondues de la plus forte croissance

zeitgeist2008

Encore plus intéressant, le top des sources d’infos politiques :

Top Sources for Political News

  1. fox
  2. cnn
  3. abc
  4. cbs
  5. msnbc
  6. drudge report
  7. new york times
  8. snl*
  9. huffington post
  10. wall street journal

Les médias online traditionnels arrivent bien en tête des 5 premières sources (Fox, CNN, abc, cbs, msnbc).

Mais les « pure players » de l’info online pointent une tête : le Drudge report arrive même en 6 ème position devant le NYTimes ! Le huffington Post en 9 ème position devant le Wall Street Journal. Les dinosaures de l’info subissent une concurrence de plus en plus rude de la part du « journalisme de lien ».

L’emblématique et prestigieux Prix Pulitzer lui-même sent le vent tourner et s’ouvre aux « pure players ». Cette avancée est déjà une révolution qui ouvre de nouveaux horizons pour 2009

19 décembre 2008. Étiquettes : , , , . USA. Laisser un commentaire.

Barack 2.0 : des promesses à l’agenda

Obama a été le 1er cyber-candidat, il est en passe de devenir le 1er cyber-gouvernant.

C’est avec émotion que nous avions reçu le 4 novembre l’initiative du nouveau Président fraichement élu, de faire muter son site de campagne en site de gouvernance online.

Deux semaines plus tard nous nous rendons compre qu’il ne s’agit pas d’un effet d’annonce: change.gov n’est pas un site fantôme, mais un vrai instrument de communication politique et d’écoute des citoyens américains.

Le nouveau Président privilégie les recettes qui ont fait son élection:

Un style ultra direct

Une allocution droit dans les yeux en direction de tous les internautes: c’est via sa « weekly adress » (vidéo Youtube) qu’Obama donne le ton de sa politique. Et ça fonctionne, près d’un million d’internautes ont visionné la dernière « adress of the President-elect » sur la crise économique. Cette nouvelle « webTV » n’est pas sans rappeler, sur le même Youtube, la channel Number 10 (Downing street) du Gouvernement anglais. Mais la version anglaise n’atteint pas les records de visionnage d’Obama, pour la simple raison qu’elle est conçue sous forme de reportages sur le Gouvernement (mis à part l’allocution de Gordon Brown sur la home page). Obama, lui, s’adresse directement à son peuple.

Des engagements du candidat aux engagements du Président:

Grande première en gouvernance politique (mais pas en campagne politique), Le nouveau Président élu offre à ses administrés un agenda des actions politiques qui seront menées. En France on a jamais vu ça, malgré quelques initiatives citoyennes essayant tant bien que mal de créer des observatoires des engagements politiques des candidats élus.

La grande intuition d’Obama est d’inventer un début de Net-gouvernance. Via son blog et l’agenda, il grave ses engagements de Président dans le marbre numérique. On passe donc des promesses de candidat qui n’engagent que ceux qui les écoutent, aux actions qu’il s’engage à mettre en place. Les promesses deviennent engagements définitifs via un agenda.

Il faut un sacré courage politique pour s’engager sur des actions, une fois élu. Obama prête le flanc car ses actions sont gravées dans le marbre, et aussi parce qu’elles sont passées à la moulinette des internautes.

Mais c’est le prix à payer pour inventer un début de net-gouvernance

changegov

23 novembre 2008. Étiquettes : , . USA. Laisser un commentaire.

Militants (ou trolls) 2.0: arme de destruction massive

Imaginez un monde  où un groupe décidé se donnerait le mot pour attaquer ou défendre une opinion de façon massive et très ciblée

Ce monde existe, c’est le web version militantisme 2.0, et dans ses plus sombres traits le trollisme (j’aime les isthmes)

Deux exemples de ce militantisme de masse, mais très pointu, qui fait craquer les victimes de ces cyber-attaques:

> Presse citron, blog célèbre s’il en est, animé par Eric Dupin, est la cible de trolls depuis que l’auteur a décidé de se professionnaliser (ceci dit en passant je ne vois pas où est le problème): eric Dupin craque et ferme son blog pour cause d’inventaire.

Les vilains trolls ont gagné…enfin pour l’instant. Le combat en vaut il la chandelle…??

300px-john_bauer_1915

> Autre exemple, plus noble et plus politique: le twitter Areva, qui est un occupé par un cybersquatteur dénoncant les pratiques d’Areva au Niger. L’influence de cet individu, semble t-il isolé, a été plutôt importante: communiqué de presse du réseau sortir du nucléaire; interview du cybersquatteur dans readwriteweb; puis la presse online et papier a repris l’information: lemonde.fr; lepost.fr; un dixit dans Liberation.fr; et enfin lemonde2 version papier et web

L’individu est isolé mais donne des idées. Je reprends avec intérêt la conclusion de Fabrice Epelboin qui a fait l’interview du twitter dAREVA dans Readwriteweb:

 » Si des milliers d’internautes s’y mettaient, ils auraient tôt fait de monopoliser les résultats de Google et de forcer, petit à petit, à plus de transparence. Sur le milliard d’internautes connectés aujourd’hui, cela ne représente pas grand monde.

Pour les entreprises, les Etats, les politiques et les lobbies pointés du doigt par ce nouveau type de militants, la gestion de crise risque d’être infiniment plus délicate qu’auparavant. La méthode forte est difficile à envisager (@areva se cache derrière un email jetable), le recours légal expose le plaignant à un buzz qu’il ne pourra jamais maitriser, et qui a toute les chances de porter sur l’affaire une attention internationale.

La transparence, et donc le minimum d’éthique qui va avec, semble être la seule voie possible. »

La victoire d’Obama a prouvé que la force de mobilisation politique online pouvait l’emporter. Néanmoins cette force était positive et contrôlée par l’Etat major du candidat. Même pour les vidéos qui attaquent l’adversaire.

Les deux exemples ci dessus montrent bien qu’une force online, organisée, disciplinée et concentrée sur un objectif précis, pourrait avoir des répercussions très fortes envers la cible attaquée.

Reste à savoir comment organiser cette mobilisation online

20 novembre 2008. Étiquettes : , , , . Uncategorized. Laisser un commentaire.

Page suivante »