Chuck dévore des fonds sur Twitter

Il semblerait que pour la première fois, devançant même Barack 2.0, un homme politique se lance dans une levée de fonds via Twitter, le réseau social de micro-blogging.

Chuck Devore, Républicain aux USA,  se présente en 2010 aux élections sénatoriales de l’État de Californie.

Il vient de lancer TweetforChuck, une plateforme de tweets de donation pour sa levée de fonds

C’est très simple, il suffit de suivre le process ci dessous pour faire un don ou une promesse :

twwetforchuck1

L’outil va plus loin qu’afficher les twitters donateurs (notez par exemple la présence de Lance Armstrong qui a donné 1000 dollars) : il s’appuie sur la viralité et la recommandation de twitter à twitter pour inciter à donner. Il existe notamment un système de « referrals » par donateur permettant de mesurer l’influence de chaque donateur  en fonction du nombre de ses followers « transformés » en  donateurs.  Ce système permet d’obtenir des « crédits » chez Chuck , mais l’histoire ne nous dit pas ce qu’est un « crédit »…

tweetforchuck2

Les conservateurs, depuis leur défaite aux Présidentielles face à Obama, semblent trouver une nouvelle vigueur sur le web : de nombreux projets voient le jour, de RebuildTheParty à TopConservativesOnTwitter (agrégateur des tweets des Républicains « influents » sur Twitter), et démontrent que les Républicains n’ont pas dit leur dernier mot dans la bataille politique sur le web.

Publicités

22 décembre 2008. Étiquettes : , , . USA.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :